La pubalgie, la maladie des sportifs qu’il est facile de soigner

Perdre des cuisses » Minceur » La pubalgie, la maladie des sportifs qu’il est facile de soigner

La pubalgie, qui signifie « douleur au pubis » est une douleur dans l’aine, causée par une affection au niveau des muscles de la région pubienne. En général, cette douleur a l’aine est causé par un entrainement intensif. C’est pour cela qu’elle se développe chez les sportifs de haut niveau. Avoir mal à l’aine est très désagréable, mais heureusement, le traitement pubalgie est plutôt rapide. Dans cet article, vous allez découvrir qu est ce qu une pubalgie, comment soigner pubalgie, mais surtout comment la prévenir.

Pubalgie définition : la maladie des sportifs

Comme il est dit dans l’introduction, la pubalgie se manifeste par une douleur dans l aine. En réalité, c’est une tendinite adducteur, et les sportifs les plus touchés sont en général les footballeurs, et elle se développe lors de la course. Le côté droit et le côté gauche du corps sont déséquilibrés, ce qui entraine un mal dan l aine, une région qui se trouve au centre. Les pubalgies symptômes sont donc, comme nous l’avons dit, une douleur à l aine et une difficulté ressentie lors de la marche. Voyons maintenant les cause de cette maladie.

Les causes de la douleur pubis

La pubalgie adducteur est causée par une tendinite au niveau des muscles de la cuisse. Mais la pubalgie peut également être due à une arthrite du pubis, ou à une pathologie au niveau de la paroi abdominale, ou se situe l aine.

Mais rassurez-vous, il est tout de même possible d’éviter cette douleur pli de l aine, en prenant quelques précautions.

Que faire pour éviter les douleurs dans l aine

Les douleurs pubis femme ou homme peuvent être facilement évitées. Nous l’avons dit, cette douleur aine vient en réalité d’un déséquilibre du corps, lors de la course. Peut-être que vous avez une jambe plus courte que l’autre. Dans un tel cas, il est conseillé de se rendre chez un podologue, qui vous fera fabriquer une semelle sur mesure. L’autre solution est de muscler la zone abdominale, afin d’éviter la pubalgie femme ou homme. Il est possible de soulager la douleur inguinale, en essayant de garder toujours le dos bien droit. Lorsque vous sentez que vous vous affaissez, il faut absolument vous redresser. Enfin, pour ne jamais souffrir de douleur adducteur aine, il est conseillé de doser votre effort physique. Même si ce n’est pas simple, il faut éviter de trop en faire, justement pour ne pas vous blesser.

Nous avons vu la définition de la pubalgie, la pubalgie symptome, maintenant nous allons voir comment soigner une pubalgie. C’est un processus qui peut être long et demande un certain temps de rééducation.

Comment soigner les adducteurs efficacement

Dès lors que vous diagnostiquez une pubalgie abdominale, vous devez vous rendre chez votre médecin, qui vous expliquera la démarche à suivre, et comment soigner une pubalgie. Vous devez bien lui expliquer que vous ressentez une douleur aine, et lui exposer les pubalgie symptomes que vous ressentez. Vous serez alors guidé, pour soigner une pubalgie.

Rééquilibrer son régime alimentaire

C’est peut-être étonnant, mais pour soigner pubalgie et lutter contre pubalgie symptômes, il est nécessaire d’avoir un régime équilibré.

– Il faut apporter à l’organisme des sucres lents, ceux qui permettent d’aller au bout d’un effort physique.

– Encore un point très important : n’oubliez pas de vous hydrater correctement. Alors qu’il est recommandé pour une personne sédentaire de boire environ un litre et demi par jour, la consommation des sportifs doit être beaucoup plus importante ! De plus, il est recommandé de boire pendant que vous vous entrainez, mais également après. Ainsi, vous éviterez les courbatures et les douleurs dans l aine.

Prenez du repos pour le pubalgie traitement

Malheureusement, lorsque vous souffrez de douleur aine, vous devrez arrêter la pratique du sport au minimum pendant 6 semaines. Tous les médecins recommandent cependant un arrêt total de l’effort physique pendant 12 semaines. Cela permettra à votre fibre musculaire de se reconstruire, et d’éviter ensuite de souffrir de nouveaux symptome pubalgie. C’est une étape difficile, mais obligatoire dans la pubalgie traitement. Vous devez absolument vous reposer.

N’hésitez pas à calmer la douleur

La douleur a l aine est parfois difficilement supportable. Cependant, rien ne vous empêche de calmer votre pubalgie abdominale :

– en prenant des antalgiques, comme du paracétamol ou de l’ibuprofène. Vous en trouverez dans toutes les pharmacies, et ce médicament est en vente libre.

– Une autre méthode consiste à appliquer un sac de glaçons pour calmer la douleur au pubis. Vous pouvez utiliser cette technique plusieurs fois par jour, surtout lorsque la douleur due à la tendinite des adducteurs est vraiment insoutenable et lancinante.

La rééducation est une étape clé

Lorsque votre période de repos touche à sa fin, et que la douleur pubis homme ou femme n’est plus réapparue, vous devez absolument lancer une rééducation, tout en douceur. Il est conseillé d’étirer tous les matins la zone pubienne, pour chauffer les adducteurs. Ensuite, il faudra travailler les abdominaux, puis faire un nouvel exercice sur les adducteurs. Cependant, attention à ne pas trop forcer. Cette rééducation doit se faire tout en douceur, pour ne pas vous blesser une nouvelle fois, et éviter une inflammation du pubis.

L’opération pubalgie n’est pas toujours nécessaire

Si, après votre période de repos et votre rééducation, vous ne ressentez plus de douleur au niveau de la zone pubienne, dans ce cas, l’opération n’est pas nécessaire. Cependant, si au bout de quelques mois la douleur persiste toujours, dans ce cas, vous n’avez plus le choix : il faut opérer. Cette opération de chirurgie est très fréquente, notamment pour les footballeurs professionnels. Cela peut paraître impressionnant, mais il n’en est rien. En réalité, il s’agit de réparer la paroi du bas ventre, en refermant le trou surtout juste sous les abdo.

Ensuite, vous devrez de nouveau vous reposer pendant quelques mois. Les chirurgiens préconisent une période de repos de 3 à 4 mois en général. S’en suivra une nouvelle rééducation, puis vous pourrez reprendre le sport par la suite.